Glossaire

Observateur de référence

Les hommes perçoivent les couleurs différemment. Afin de permettre une évaluation uniforme, la Commission Internationale de l'Éclairage (CIE) a développé un modèle d'analyse spectrale de représentation des couleurs. Ces fonctions décrivent la manière dont l’oeil humain perçoit la couleur.

Elles reposent sur les courbes de Sensibilité de trois cônes photorécepteurs en fonction de la longueur d’onde, à savoir les cônes L sensibles aux ondes longues (X), les cônes M sensibles aux ondes Moyennes (Y) et les cônes S sensibles aux ondes courtes (Z). La concentration principale des photorécepteurs (cônes) sur la rétine se trouve dans un angle d'incidence de 2° dans l'œil sur la tache jaune (macula). Les illuminants ont été introduits en 1931 par la CIE en tant que système de référence colorimétrique. Comme les cellules réceptrices de lumière (bâtonnets) sont également responsables dans la perception humaine de la couleur, ce système a été élargi en 1964 par le champ de vision de 10°.

C'est pourquoi il y a deux fonctions d'évaluation, à savoir une pour les petits champs de visions et une pour les plus larges. L'un est l'observateur de référence de 2° qui correspondent à la taille d'un timbre sur le bras tenu. L'autre est de 10° est correspondent à la taille d'une carte postale sur le bras tenu.

 

Objet à mesurerObservateur de référenceOffsetoptoCONTROLoptoNCDT
Contact

Micro-Epsilon France S.a.r.l

+33 139 102 100

Envoyer un e-mail

Téléchargements
france@micro-epsilon.com